Bertrand du Guesclin, version A

notice rédigée par Yvonne Vermijn


(A) la prose

- auteur: anonyme

- commanditaire: Jeannet d’Estouteville (mort en 1416)

- datation: 1387

- Doutrepont 1939: aucune mention

- manuscrits:

La version A de la mise en prose de la Chanson de Bertrand du Guesclin est conservée dans sept manuscrits.

Il existe également une version abrégée de cette mise en prose (Ac): il s’agit du dernier ‘livre’ du Triumphe des neuf preux, ouquel sont contenus tous les fais et proesses qu’ilz ont achevez durant leurs vies, avec l’ystoire de Bertran de Guesclin, transmis par deux éditions imprimées des XVe-XVIe siècles (cf. infra).

Version A, sept manuscrits:

(1) Paris, BnF, fr. 4995

(2) Paris, BnF, fr. 23982

(3) Paris, B. Ste-Geneviève, 814

(4) Rouen, BM, 1143

(5) Nice, BM, 93 (numérisé)

(6) Bruxelles, KBR, 10230

(7) Rennes, BM, 2049

Version Ac, deux éditions:

(1) Abbeville, Pierre Gérard, 30 mai 1487

(2) Paris, Michel Le Noir, 3 décembre 1507

- organisation du texte (version A)

Les titres, incipit et explicit des différents témoins donnent des intitulés légèrement différents:

Paris, BnF, fr. 4995: Livre hystorial des faiz de feu monseigneur Bertran du Guesclin, jadix duc de Molines, conte de Longueville et de Borge, connestable de France, et de plusieurs nobles et gentilz hommes estans avecques lui ès guerres

Paris, BnF, fr. 23982: «Cy commence la table du livre hystorial des fais de feu messire Bertrand Duguesclin, jadiz duc de Molines, conte de Longueville, connestable de France»

Paris, B. Ste-Geneviève, 814: «Explicit le livre de Betran du Guesclin»

Rouen, BM, 1143: «Cy fine le livre historial des faiz de feu messire Bertran Du Glesquin, jadis connestable de France»

Nice, BM, 93: «C'est la table du livre historial des faiz de feu messire Bertran du Guesclin, jadis duc de Moulines, conte de Longueville et de Borge, connestable de France»

Bruxelles, KBR, 10230: «Cy commence la table du livre de messire Bertrant du Guesclin, jadis connestable de France, qui fait mencion de toute sa vie et de ses fais…»

Rennes, BM, 2049: «Cy commence listoire du noble Bertrand du Guesclin, qui fut jadis connestable de France»

Trois manuscrits (n. 1, 4, 6 ci-dessus) se terminent par douze vers qui indiquent le commanditaire et la date de la mise en prose (cf. supra).

Dans tous les mss conservés (à l’exception du fragment du ms Paris, BnF, fr. 23045, où ceci n’est pas vérifiable), le texte est divisé en chapitres, au nombre de 45 à 52, de longueur inégale. Tous les mss, sauf le n. 7 ci-dessus, contiennent une table des chapitres.

Le prosateur de la version A a suivi le modèle en vers très fidèlement, jusqu’à la reprise de phrases entières. Il n’a pas modifié l’ordre des événements. Il a gardé bon nombre d’aspects caractéristiques de sa source: l’humour, le merveilleux, les toponymes (même fictifs) et le nombre exorbitant de Sarrasins dans les armées ennemies. Par contre, des aspects épiques ont été sacrifiés pour répondre au souci de «briefté» exprimé par le «translateur» dans son prologue: les répétitions, appels au public, description des batailles et discours directs ont été supprimés ou abrégés. Ce sont surtout les deuxièmes hémistiches des vers de Cuvelier, avec les qualificatifs des héros de la chanson de geste, qui ont été supprimés. Ceci change profondément le ton et le rythme du récit: l’accent porte désormais sur la suite des actions. L’abrègement du récit voulu par le prosateur est donc entièrement accompli: Contamine (2000, p. 104) estime que la Chanson de Bertrand du Guesclin compte environ 200 000 mots, contre 130 000 mots environ pour cette version en prose.

- organisation du texte (Version Ac)

Dans Le triumphe des neuf preux… Bertrand du Guesclin est considéré le dixième preux. Les deux éditions de Pierre Gérard (1487) et de Michel Le Noir (1507), sont en tout semblables quant à leur contenu (titre, prologue, division des chapitres, fin). La traduction en castillan suit, autant que nous avons pu le vérifier, très fidèlement l’édition de Gérard.

La version Ac ne couvre que 19 ff. dans l’édition Le Noir, ce qui est très peu comparé aux 189 ff. en moyenne des manuscrits de la version A. Le texte compte maintenant 28 chapitres. L’auteur abrège son histoire en composant de longues phrases où toutes les actions sont enchaînées; il supprime également des exploits de Du Guesclin, surtout vers la fin du récit. 

 


(B) la source

Cuvelier, Chanson de Bertrand du Guesclin, vers 1380-1385, 786 laisses monorimes d’alexandrins, de longueur inégale. 24346 vers dans l’édition Faucon (1990); 22790 vers dans l’édition Charrière (1839).

 


(C) histoire de la prose

[C. Ménard], Histoire de messire Bertrand du Guesclin, connestable de France, duc de Molines, comte de Longueville et de Burgos contenant les guerres, batailles et conquestes faites sur les Anglais, Espagnols et autres durant les regnes des rois Jean et Charles V. Escrite en prose l’an MCCCLXXXVII à la requeste de messire Jean d’Estouteville et nouvellement mise en lumière par Me Claude Ménard, Paris, Cramoisy, 1618

J. Lefebvre, Anciens memoires du quatorzième siecle, depuis peu découverts: où l’on apprendra les aventures les plus surprenantes, et les circonstances les plus curieuses de la vie du fameux Bertrand du Guesclin, connétable de France, qui par sa valeur a rétably dans ses Etats un Prince Catholique, Douay, Baltazar Bellere Imprimeur du Roy, 1692 [il s’agit d’une adaptation assez libre en langue modernisée basée sur un manuscrit contenant la version A]

L’éd. Lefebvre a été réimprimée quatre fois:

Collection universelle des mémoires particuliers relatifs à l’histoire de France, Londres – Paris, 1785, III-V (numérisé dans Gallica); Petitot et Monmerqué, Mémoires relatifs à l’histoire de France, Paris, 1819, IV et V; Michaud et Poujoulat, Nouvelle collection de mémoires pour servir à l’histoire de France, Paris, 1836, I; Bibliothèque des chefs d’œuvre, Bar-le-Duc, 1878.

traductions anciennes

Traduction en castillan de l’édition de Pierre Gérard, 1487 (Ac): Cronica llamada el triumpho de los nueve preciados de la fama, en la qual se contienen las vidas de cada uno, y los excellentes hechos en armas y grandes proezas que cada uno hizo en su vida, con la vida del muy famoso cavallero Beltran de Guesclin, condestable que fue de Francia y Duque de Molinas. Nuevamente traslada de linguage francesa en nuestro vulgar castellano por el honorable varon Antonio Rodriguez Portugal principal Rey Darmas des Rey nuestro senor. Con privilegio de su Alteza: y con su especial mandado. Imprimido en la ciudad de Lixbona por German Gallarde a costa de Luys Rodriguez librero del rey nuestro senor. Acabose a XXVI. de junio del anno de la saluacion de mil quinientos y treynta annos.

Lisboa, Germán Gallarde, 26 juin 1530. 267 ff., in-fol., caractères gothiques, texte sur deux colonnes. 11 figures sur bois. Dédicataire: Don Joan III, roi de Portugal (1521-1557).

Une deuxième édition de cette traduction a été publiée à Barcelone, en 1586 par Balthasar Simon, mais dans cette édition le dixième livre, qui porte sur Du Guesclin, a été supprimé. 

 


(D) bibliographie 

(1) édition

Les deux versions sont inédites.

(2) bibliographie critique

A. Molinier 1905, Les sources de l'histoire de France des origines aux guerres d'Italie (1494), IV, Paris, Picard, pp. 70-73, n. 3347 [nombreuses erreurs]

Woledge 1954-1975, n. 105

P. Contamine 2000, «En marge d'une grande édition: la biographie de Bertrand du Guesclin insérée dans la Chronographia Regum Francorum», in Guerres, voyages et quêtes au Moyen Age. Mélanges offerts à Jean-Claude Faucon, Paris, Champion, pp. 103-110

M. Boulton 2006, «The Knight and the Rose, French Manuscripts in the Notre-Dame Library», in The text and the Community, Essays on Medieval Works, Manuscripts, Authors, and Readers, University of Notre Dame Press, pp. 217-236

Y. Vermijn 2010, Chacun son Guesclin. La réception des quatre versions de l’œuvre de Cuvelier entre 1380 et 1480, mémoire de maîtrise inédit, Université d’Utrecht (en ligne)

Suard 2011, pp. 346-347

Y. Vermijn 2014, «Trois traditions manuscrites parallèles: la Chanson de Bertrand du Guesclin et ses mises en prose de 1380 à 1480», in Pour un nouveau répertoire des mises en prose. Romans, chansons de geste, autres genres,Paris, Classiques Garnier, pp. 347-360

Y. Vermijn 2015, «Chacun son Guesclin: la réception des cinq versions de l’œuvre de Cuvelier à la fin du Moyen Age», in Epic onnections / Rencontres épiques, Edinburgh, Société Rencesvals British Branch, II, pp. 737-754

M. Thiry Stassin 2016, «Bertrand du Guesclin. Approches du Triumphe des Neuf Preux (Abbeville, Pierre Gerard, 30 mai 1487», in Le Roman français dans les premiers imprimés, Paris, Classiques Garnier, pp. 143-157

Y. Vermijn 2016, «Bertrand Du Guesclin, dixième Preux», in Bien dire et bien aprandre, 31, pp. 47-59