Bertrand du Guesclin, version A - bibliographie

(D) bibliographie 

(1) édition

Les deux versions sont inédites.

(2) bibliographie critique

A. Molinier 1905, Les sources de l'histoire de France des origines aux guerres d'Italie (1494), IV, Paris, Picard, pp. 70-73, n. 3347 [nombreuses erreurs]

Woledge 1954-1975, n. 105

P. Contamine 2000, «En marge d'une grande édition: la biographie de Bertrand du Guesclin insérée dans la Chronographia Regum Francorum», in Guerres, voyages et quêtes au Moyen Age. Mélanges offerts à Jean-Claude Faucon, Paris, Champion, pp. 103-110

M. Boulton 2006, «The Knight and the Rose, French Manuscripts in the Notre-Dame Library», in The text and the Community, Essays on Medieval Works, Manuscripts, Authors, and Readers, University of Notre Dame Press, pp. 217-236

Y. Vermijn 2010, Chacun son Guesclin. La réception des quatre versions de l’œuvre de Cuvelier entre 1380 et 1480, mémoire de maîtrise inédit, Université d’Utrecht (en ligne)

Suard 2011, pp. 346-347

Y. Vermijn 2014, «Trois traditions manuscrites parallèles: la Chanson de Bertrand du Guesclin et ses mises en prose de 1380 à 1480», in Pour un nouveau répertoire des mises en prose. Romans, chansons de geste, autres genres,Paris, Classiques Garnier, pp. 347-360

Y. Vermijn 2015, «Chacun son Guesclin: la réception des cinq versions de l’œuvre de Cuvelier à la fin du Moyen Age», in Epic onnections / Rencontres épiques, Edinburgh, Société Rencesvals British Branch, II, pp. 737-754

M. Thiry Stassin 2016, «Bertrand du Guesclin. Approches du Triumphe des Neuf Preux (Abbeville, Pierre Gerard, 30 mai 1487», in Le Roman français dans les premiers imprimés, Paris, Classiques Garnier, pp. 143-157

Y. Vermijn 2016, «Bertrand Du Guesclin, dixième Preux», in Bien dire et bien aprandre, 31, pp. 47-59