Berinus - la prose

(A) la prose

- auteur: anonyme. Selon Bossuat 1933, l’auteur serait bourguignon. Un «Martiaux»est nommé dans le ms n. 1 ci-dessous, sans que l’on puisse savoir s’il s’agit de l’auteur de la prose ou de celui de la source.

- dédicataire: non mentionné

- datation: 1350-1370, en tout cas avant 1380

- Doutrepont 1939, pp. 246-250

- cinq manuscrits (sigles de Bossuat):   

(1) Paris, BnF, fr. 777 (A, numérisé dans Gallica; ms de base pour l’éd. Bossuat) 

(2) Paris, BnF, fr. 15097 (B)

(3) Paris, BnF, Arsenal, fr. 3343 (C)

(4) Wien, ONB, 3436 (D)

(5) Paris, BnF, n.a.fr. 23011 (E

A ceux-ci s’ajoutent deux manuscrits perdus.

- organisation du texte

Dans le manuscrit BnF, fr. 777 (n. 1 ci-dessus), le texte ne présente qu’un niveau de structuration du récit. 576 paragraphes se succèdent, linéairement, marqués par l’alternance des majuscules rouges et bleues. En général, il y a 1, 2, ou 3 lettres de couleur par page, mais il peut arriver qu’il y en ait 4 (c’est le cas au début du texte, ff. 2v, 5v, 8v, 17r, 28r …), voire 5 (ff. 1v, 2r). Certaines pages (par exemple ff. 30r, 98r, 103r, 105r, 120v) ne présentent pas de majuscules ornées. La répartition est assez régulière tout au long du texte.